Marre de WordPress ? J’ai un truc pour toi

Tu as peut-être déjà eu envie d’écrire un blog ?

Ou d’avoir un simple site personnel qui te sert de vitrine et qui permet de te contacter ?

Mais toi tu ne sais pas coder.

Ou alors tu sais coder, mais tu n’as pas envie de coder ça.

Il te reste une solution : WordPress.

Mais tu as déjà testé WordPress et ça s’est terminé avec un site qui demande à toujours être mis à jour, qui devient lent, où tu n’es pas vraiment sûr de la sécurité etc…

C’est le problème de WordPress, c’est très flexible, ça permet beaucoup de choses, et ça permet justement d’être bordélique.

C’est comme avoir une grande maison avec un grand garage, et avec des voisins super gentils qui veulent te donner plein d’objets. Au début tu te dis « C’est cool, j’ai la place » et puis rapidement ta maison et ton garage deviennent remplis de chose inutile.

Sans parler du fait qu’utiliser WordPress pour un site petit blog ou un site statique, c’est utiliser un truc super puissant pour faire quelque chose de très basique.

C’est pour ça qu’il existe une solution bien mieux que WordPress pour ce genre de projet.

  • Gratuite
  • Open Source
  • Accessible même à ceux qui ne savent pas coder
  • Plus rapide et sécurisé que WordPress
  • Et qui ne demande aucune maintenance (plus de mise à jour de plugins et de thèmes à faire tous les 3 jours)
  • Le tout emballé dans une interface ergonomique et colorée

Ça fait rêver hein ?

Et c’est déjà disponible dès maintenant, ça s’appelle : Publii.


Publii te permet de créer des sites statiques.

Et c’est justement cette particularité qui permet à Publii de créer des sites, plus rapides, plus sécurisés, et avec moins de maintenance qu’un site WordPress.

La grosse épine dans le pied de WordPress, c’est la base de données.

WordPress fonctionne grâce à une base de données.

Une base de données est une sorte de tableau en ligne qui stocke tout un tas d’informations.

Les commentaires, les articles, les identifiants et mot de passe etc…

Quand tu te connectes à un site qui a été créé sur WordPress, voilà ce qui se passe :

  1. Tu tapes lesite.com dans ton navigateur.
  2. lesite.com reçoit ta connexion et pour t’afficher les articles, les commentaires etc… il se connecte à sa base de données.
  3. La base de données lui envoie les informations qu’il demande (les informations qui doivent être affichées sur la page à laquelle tu essayes d’accéder).
  4. lesite.com reçoit les informations que la base de données lui envoie et te les affiche.

Maintenant, voyons ce qu’il se passe avec un site créer avec Publii :

  1. Tu tapes lesite.com dans ton navigateur.
  2. lesite.com s’affiche.

Beaucoup plus rapide, non ?


Exemple de site créer avec Publii

Au lieu de stocker les informations dans une base de données, lesite.com les stocke directement dans la page. Ça permet d’éviter de faire des allées-retour entre la page et la base de données.

La base de données est aussi un gros vecteur de piratage. Sans base de données, il n’y a quasi rien à pirater.

Toute l’administration de ton site avec Publii se fait via l’application que tu as installée sur ton ordinateur (Windows, Mac, Linux)

Pour écrire et poster un article tu as juste à ouvrir l’application Publii… et c’est tout. Tu n’as même pas besoin d’avoir un compte avec un mot de passe pour gérer ton site.

Là, tu vas peut-être me dire « Mais, attends, si j’ai juste une application à installer sur mon ordinateur, comment les gens peuvent accéder à mon site ? »

En fait, quand tu crées un site, Publii va générer un dossier. Ce dossier et ce qu’il a à l’intérieur, c’est en fait… ton site.

Oui, ton site tient dans un simple dossier.

Donc tu as juste à mettre ce dossier sur un serveur (ça peut très bien être un mutualisé) (si tu as un site très léger https://1mb.site/), et relier ce serveur à un nom de domaine et… voilà… ton site est en ligne !

Et tu peux faire ça très simplement depuis l’interface de Publii.

Une fois que tu auras fait ça, tu seras débarrassé de la plus grosse tâche technique de Publii, puisqu’ensuite, dans ton utilisation de tous les jours, tu auras simplement à ouvrir l’application Publii pour publier des articles ou faire des changements sur ton site et à cliquer sur publier. C’est pas plus technique que ça.

Si on regardait de plus près ce que nous propose Publii ?

Donc, la première page, c’est celle qui te permet de poster des articles.

C’est tout ce qu’il y a de plus basique. Un titre, un endroit où tu écris ton texte que tu peux mettre en gras, en italique… et insérer des images.

Tu as un petit volet sur la droite qui te permet de renseigner qui est l’auteur de l’article, configurer des options pour être bien référencé dans les moteurs de recherches etc…

Ensuite tu as d’autres pages qui te permettent d’ajouter plusieurs auteurs (au cas où ton site n’est pas personnel), de créer des menus, des tags…

On arrive à la partie thème où tu peux choisir les informations qui vont s’afficher sur ton site (la date de publication des articles, les boutons de partage sociaux), tu peux choisir les couleurs du thème, les polices d’écriture à utiliser etc…

D’ailleurs il y a actuellement 13 thèmes disponibles, tous très jolie. Ils ne sont pas tous gratuits, les quelques payants sont au petit prix de 24€. Un bon moyen de soutenir financièrement ce projet.

Les quelques désavantages qu’on peut trouver à Publii sont dus à son avantage : les sites statiques.

Un site statique à l’avantage d’être rapide et plus sécuriser, mais il a l’inconvénient d’avoir moins de possibilités de fonctionnalité, justement à cause du fait qu’il ne possède pas de base de données.

Un exemple très simple : les commentaires.

Publii ne prend pas en charge les commentaires, parce qu’il ne possède pas de base de données. Heureusement, ça ne veut pas dire que c’est impossible d’avoir des commentaires sur son site.

En fait, Publii permet d’activer Disqus pour permettre à tes lecteurs de poster des commentaires. Disqus étant un service externe la gestion des commentaires se fera donc via l’interface de Disqus.

Rien de très compliqué ou de très chiant, il faut juste le savoir pour ne pas être surpris.

Et pour la recherche c’est la même chose, tes lecteurs ne peuvent pas utiliser de fonction recherche sur ton site pour retrouver un ancien article que tu as écrit par exemple. Enfin pas nativement, la seule manière d’avoir la recherche est d’activer Google Custom Search (ne le fais pas) (pour la vie privée de tes lecteurs)

Comme Disqus n’est pas top pour la vie privée, j’ai une alternative :

Pour remplacer Disqus, tu peux utiliser Commento, c’est léger, respectueux de la vie privée, et tu peux payer ce que tu veux pour l’utiliser.

Tu auras juste à t’inscrire, à copier cette ligne de code.

Et à la coller ici. (Tools –> After every post)

Et ça devrait le faire (je n’ai pas de nom de domaine disponible pour tester, donc tu peux me faire ton retour en commentaire).

Pour remplacer Google pour la recherche, malheureusement je n’ai rien pour l’instant… (si quelqu’un a une idée ?)

Dernier point négatif : Les polices d’écriture sont celles de Google Fonts. Donc il y a une connexion de ton site à un serveur Google à chaque fois que tu charges une page dans ton navigateur. Vraiment pas top. Je les ai contactés pour essayer de faire bouger la situation vers un truc meilleur.

Pour finir l’article, j’aimerais souligner que Publii est entièrement gratuit, que leur seul moyen de gagner de l’argent sont l’achat de thèmes ou les dons, donc considère de leur donner un peu de tunes si tu utilises l’application.

Et la petite cerise sur le gâteau : tu peux gérer plusieurs sites aussi simplement avec la même application.

En résumé, Publii sera parfait pour les sites simples qui ne demandent pas une personnalisation chirurgicale et beaucoup de fonctionnalité. Peut-être le bon moment pour commencer un blog, non ?

Si jamais tu as une question ou un problème avec Publii, tu peux la poser à la communauté ici.

Orel.

📧🦜Un perroquet t’attend…
..avec un mail dans son bec !

Pas facile de suivre un blog que tu apprécies, pas vrai ?

Je sais aussi que c’est chiant de recevoir des newsletters sans intérêts qui encombrent ta boite mail.

Alors je te propose un truc très simple :

  • Tu laisses ton adresse e-mail.
  • Et tous les vendredi, tu reçois 1 seul mail, avec à l’intérieur les articles complets de la semaine (tu pourras les lires sans quitter ta boite de réception !).

Cool, non ? (Oui, le mail est apporté par un perroquet)

Si tu as un commentaire sur l’orthographe : je te remercie, mais l’orthographe ne m’intéresse pas.

14
Un Commentaire ? :)

8 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
Notifier de
A l'aise

Salut,
C’est une belle idée, c’est dommage que la présentation soit pleine de fautes, ça perd en crédibilité.
Cependant, je vais quand même essayer 🙂
Bonne continuation

pierre2

Hello,
Merci pour cet article !
En fait c’est un clone de pluxml ?

Buzut

Les commentaires c’est vraiment le problème des sites statiques.
Perso, quand j’ai migré de WordPress au statique (plus par curiosité qu’autre chose soyons honnête, WordPress peut être MEGA rapide), j’ai du développer un système de commentaires custom et pour la recherche, tout se passe dans le navigateur, en JavaScript, en local.

Je pense que Publii doit pouvoir l’implémenter, peut être une idée d’option payante ?
Je pense qu’ils devraient aussi proposer de l’hébergement en un clic. Rien à configurer, juste un clic sur publier, il y a beaucoup de gens qui seraient prêts à payer pour ça.

YoBi

Exactement ce que je cherchais ! Merci !

MaitrePylos

Au lieu de stocker les informations dans une base de données, lesite.com les stocke directement dans la page. Ça permet d’éviter de faire des allées-retour entre la page et la base de données.

Hum hum Sqlite est aussi une base de données, légère certe…..
https://github.com/GetPublii/Publii/blob/master/app/back-end/sql/1.0.0.sql

Matt

SQLite est bien une base de données, mais c’est utilisé dans l’application Publii qui sert à gérer le site.

Le site lui même, il est statique, la base de données n’y est pas utilisée.

Donc ce que dit Orel dans l’article est vrai du point de vue du site en lui même, il n’y a effectivement pas de base de données, tout est dans la page. S’il y avait une base de données, ça ne serait pas un site statique.

Sebastien.C

Et bien merci pour cette découverte, j’utilise depuis environ deux ou trois ans les site static avec Hugo, Pelican et enfin Jekill, et je suis vraiment content de découvrir ce petit bijou qu’est Publii!!!!

Ayant utilisé depuis 2007 de nombreux moteurs de site CMS comme SPIP, Joomla, Dotclear, PluXml, Guppy et WordPress, je suis bien d’accord que rien n’égale en rapidité et en sécurité les sites statics… Seul la facilité est du coté des CMS à la wordpress.

Bon, ne me reste plus qu’a voir si je change mon Hugo pour ce Publii:)

Fermer le menu